Évangélisation

Voici, j’envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin.

Marc 1:2

La Grâce de Dieu est suffisante.

Actes 7:55-60  Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. Ils poussèrent alors de grands cris, en se bouchant les oreilles, et ils se précipitèrent tous ensemble sur lui, le traînèrent hors de la ville, et le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme nommé Saul. Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne leur impute pas ce péché ! Et, après ces paroles, il s’endormit. (LSG)

Étienne, diacre à l’église de Jérusalem était le premier disciple à être un martyr pour le témoignage de Jésus-Christ. Il a peut-être eu le ministère le plus court des disciples de Christ, mais quel est l’impact de ce ministère si court ?
Que nous enseigne-t-il ?

Julia H. Johnston a publié en 1910 un cantique qui s’intitule “la grâce de Dieu est plus grand que nos péchés ! C’est aussi ce que l’apôtre Paul rappel au livre de “ Romains 5:20 “mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, “…Par son sacrifice, Étienne nous aura montré et enseigné la grâce que Dieu lui accorda dans ce moment ultime de sa vie de croyant et de disciple de Christ.

Joseph Parker fut un grand prédicateur de la même époque que Charles Spurgeon, il avait à cœur de prêcher l’évangile dans les places publiques dès qu’il en avait l’occasion. Il est rapporté qu’un jour un incroyant surgit avec cette question : Qu’est-ce Christ a fait pour Étienne quand il a été lapidé ? Et la réponse de Joseph Parker était : “Jésus-Christ lui a donné la grâce de prier pour ceux qui l’ont lapidés.”

  1. Nous pouvons apprendre à travers cette histoire que la délivrance n’est pas la seule définition de la grâce de Dieu. Elle se manifeste aussi dans l’épreuve et dans la tribulation. Le plus important pour le croyant c’est d’être du côté de Jésus-Christ, c’est-à-dire du bon côté. Lors des différentes persécutions au temps de l’église primitive, des milliers et des milliers de croyants et disciples de Christ ont péris pour leur foi, et c’est encore le cas aujourd’hui dans plusieurs pays du monde. Ainsi, on peut se demander qu’est-ce que la grâce de Dieu signifie pour les croyants dans ces moments de persécutions cruels ?

  2. Nous devons demeurer dans la foi “bon gré, mal gré”. Nous voyons là une attitude, un mode de vie, un caractère bien aiguisé par la patience qui accomplit son œuvre dans le cœur du chrétien. C’est ce que l’apôtre Jacques nous enseigne dans Jacques 1:2-4​Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.”

  3. Non seulement Dieu accomplit Son œuvre en nous à travers les diverses épreuves, mais le témoignage du disciple de Christ impacte la vie d’autres chrétiens et non-chrétiens qui observent son comportement. Voyons ce que l’auteur dit dans Actes 7:58 “(ils)… Le traînèrent hors de la ville, et le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme nommé Saul.” Ce n’est pas par accident que le jeune Saul (Paul) se trouvait dans le lieu où on lapidait Étienne, car il a assisté à quelque chose qu’il ne pourra jamais oublié qui a certainement contribué à préparer son cœur lors de sa conversion. Actes 8:4 nous dit : Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole.” ​Notez aussi le fait que la persécution a provoqué la dispersion des disciples dans les contrées de la Judée et dans la Samarie (Actes 8:1).​  Et cette situation a fait plus qu’encourager disciples et apôtres a annoncé la bonne nouvelle de l’évangile de Christ.

  4. Etre à l’image du Maître c’est à cela que le disciple est appelé. Quelle belle image d’Etienne! alors qu’on le lapidait, lui, il demandait le pardon pour le péché de ses meurtriers, à l’exemple du Seigneur Jésus sur la croix. Bien entendu nous ne passerons pas tous par une telle tribulation, mais nous allons endurer des épreuves physiques, émotionnelles, spirituelles; mais sachez que pour toute épreuve et tribulation la grâce de Dieu est suffisante. Appliquons-nous donc à l’appliquer dans notre vie. Au lieu de prier pour la délivrance ou le confort seulement, demandons aussi à Jésus-Christ que nous soyons Son reflet dans les épreuves.
Georges A.
Prédicateur