Notre confession de foi

Index


I. DU VRAI DIEU

Nous adorons un seul Dieu en trois personnes : Père, Fils et Saint-Esprit, dont nous reconnaissons l’égalité et la personnalité distincte dans l’unité.

Dieu est créateur et souverain de toutes choses, éternel, infini, immuable, tout puissant, omniscient, parfaitement sage, saint, juste et bon auquel sont dus, au suprême degré, obéissance, confiance, reconnaissance, amour, louange et adoration :

Gen.1 :1-2; Deut.6 :4; ISam.23 :2; Ps.24:8-10;45:7-8; Ps.139:16; Es.6:3; Mal.3:6; Mt.28:19;

Lc.12:29-30; Jean1:1-14;10:30; Ac.1:16; Rom.8:9-11; IICor.13:13; Eph.4:4-8; Col.2:9-10; I Jn. 5:20.

II. DES SAINTES ÉCRITURES

Nous croyons :

  • que les écrits canoniques de l’Ancien et du Nouveau Testament sont la Parole de Dieu, l’expression précise jusqu’au moindre mot dans l’original de Sa révélation de Lui-même, et doivent être la seule et infaillible règle de foi et de vie chrétienne par laquelle nous serons jugés, et la seule pierre de touche pour éprouver toute tradition, toute doctrine et tout système religieux ou ecclésiastique, ainsi que toute méthode d’action chrétienne.
  • que l’Écriture Sainte est un document providentiel et que le Saint-Esprit a souverainement présidé à l’origine et à la formation du recueil biblique.
  • qu’Il en a Lui-même assuré l’enseignement parfait et l’entière vérité historique, malgré l’imperfection des instruments humains, qui, par Sa divine inspiration et sous Son contrôle, ont contribué à nous communiquer les oracles divins.
  • que les Saintes Écritures nous révèlent tout ce que nous avons à connaître dans le domaine spirituel.
  • qu’elles ne sauraient être modifiées ou complétées par aucune autre révélation.

Ex. 24:4; Deut. 18:18; 31:24-26; II Sam. 23:2; Mt. 5:18; Lc. 24:27, 44; Jean 5:39; Ac. 1:16; 3:21;17:11;

Rom. 1:2; 3:2; 15:4; Gal. 1:6-12; II Tim. 3:16; II Pierre 1:19-21; 3:15-16; Apoc. 22:18-19

III. DE LA CHUTE DE L’HOMME ET DES SUITES DU PÉCHÉ

Nous croyons :

  • qu’Adam notre premier père fut crée innocent et bon, mais qu’ayant volontairement violé le commandement de son Créateur, il perdit son état primitif ; de sorte que tous ses descendants, héritant de sa nature naissent pécheurs.
  • que tous ont transgressé la loi de Dieu et son justement exposés à la mort éternelle.
  • que personnellement et directement responsable devant Dieu, l’homme a pour vocation de déterminer lui-même librement et définitivement son sort éternel par sa position spirituelle qu’il aura prise durant sa vie terrestre, à la clarté des lumières qui lui auront été accessibles.

Gen. 1:27,31;3:1-24; Deut. 24:16; PS. 51:7; 53:4; Es. 53:6; Mt.13:4-23; 15:19; 16:24-27; 25:41; Rom. 2:5-11; 5:12; 6:23; II Thes. 1:9; Apoc. 22:15, 18, 19.

IV. DE JÉSUS-CHRIST ET DE SON ŒUVRE

Nous croyons :

  • que Jésus-Christ, la Parole faite chair, seul médiateur entre Dieu et les hommes, est de toute éternité le Fils unique de Dieu.
  • que conçu par la vertu du Saint-Esprit, il est né d’une vierge. Il fut aussi réellement homme que réellement Dieu, et qu’après avoir été tenté comme nous en toutes choses, Il est demeuré parfaitement saint.
  • que, tout en s’étant volontairement abaissé, le Fils de Dieu a manifesté, dans le domaine du vrai, la même perfection que dans le domaine du bien et qu’Il ne s’est jamais trompé, ni dans ses actes, ni dans son enseignement.
  • que Jésus-Christ a volontairement souffert, qu’Il est mort sur la croix, y subissant pour satisfaire à la justice divine, la punition qui attend les pécheurs, et présentant à Dieu son Père, pour ceux qu’Il a rachetés par son sang, les mérites de Sa vie parfaite.
  • que Jésus-Christ est corporellement ressuscité et qu’Il est remonté en gloire au ciel, où Il intercède pour les siens.
  • qu’Il en reviendra corporellement pour prendre ses saints avec lui et pour établir Son règne glorieux.
  • qu’Il sera le juge des vivants et des morts.

Es. 53:4,5; Mt. 24:15-42; Lc. 1:26-35; Jean 1:14; Ac. 1:9-11; 3:18-21; 10:42; Rom. 1:3,4; 3:25,26; 8:34; 9:5; I Cor. 15:3,4; II Cor. 5:14,15; Heb. 1:2,5,6; 4:15; Apoc. 1:7-8.

V. DU SALUT PAR LA FOI EN JÉSUS-CHRIST

Nous croyons :

  • que pour être sauvé, l’homme doit, sous l’action du Saint-Esprit, se repentir de ses péchés, s’unir à Jésus-Christ dans sa mort et se réclamer, par la foi, de l’œuvre expiatoire du Rédempteur et de Ses mérites infinis. Le pécheur, ainsi justifié, régénéré et sanctifié par la grâce, a la vie éternelle, qui comporte l’entière rédemption de l’esprit, de l’âme et du corps.
  • à la nécessité absolue d’une vie sainte, comme le résultat d’une vraie foi et comme évidence de la régénération.

Ps. 32:1,2,5; Prov. 28:13; Joel 2:12-13; Luc 13:3, 5; Jean1:12; 3:16,36; 6:37,40; Ac. 20:21; Rom. 5:1, 2, 9-10; I Cor. 1:30; Eph. 2:8; I Thes. 5:23; II Thes. 2:13-14; I Pierre 2:1; I Jean 1:9; 3:2.

VI. DE L’ŒUVRE DU SAINT-ESPRIT

Nous croyons :

  • que le Saint-Esprit, personne divine, agit en appliquant au cœur les vérités de l’Écriture, avec laquelle Il ne saurait être en désaccord. Il produit de la sorte, en ceux qui sont élus selon le dessein de Dieu, la vie chrétienne dans son principe et dans ses effets. Il les rend ainsi capable d’y progresser et d’y persévérer jusqu’à la fin.
  • que le Saint-Esprit est donné à tout enfant de Dieu comme sceau et comme gage de son héritage éternel. Il révèle et communique les glorieuses richesses de Christ. Pour être véritablement chrétienne, toute prière ou toute œuvre doit résulter de Son action. Seul, Il peut assurer au croyant la communion avec son Dieu et avec ses frères.

VII. DU MINISTÈRE DE LA PAROLE

Nous croyons que Dieu a institué un ministère de la Parole. Ce ministère a aussi pour objet de prêcher l’Évangile à toute créature de la race déchue d’Adam, ce qui est un commandement divin et une obligation solennelle.

Ezech.33:7; Mt.28:19-20; Ac. 1:8; 6:4; 8:5; 13:1-2; 20:17-28; I Cor. 12:28; Eph. 4:11; I Tim. 3:1-7; 4:6-16; II Tim. 2:2; Tite; I Pierre 5:1-3.

VIII. LES ÉGLISES LOCALES

Nous croyons qu’une Église locale constituée selon la Parole de Dieu est une assemblée de croyants baptisés, indépendants de toute autorité autre que celle de Jésus-Christ.

Les membres de l’Église locale, associés par un engagement volontaire, sont gouvernés par les lois de Christ, et exercent, dans l’intérêt général, les devoirs qui leur sont dévolus suivant les dons qu’ils ont reçus.

Les chrétiens qui ont une charge spéciale dans l’Église sont, les pasteurs, diacres et les diaconesses, dont les devoirs sont indiqués dans le Nouveau Testament.

Mt. 18:17, 20; Ac. 2:41-42; 6:2-5; 11:22,24,26; 14:23,27; 20:17,28; I Cor. 16:1, 3; II Cor. 8:19, 23-24; Philip.1:1; I Thes. 5:12-13; Tite 1:5; Philemon 1:2; Heb. 13:17: I Pierre 5:1-4.

IX. DU BAPTÊME

Nous croyons :

  • que l’immersion totale est, pour l’homme régénéré, l’emblème divinement choisi de la purification de ses péchés, ainsi que de son ensevelissement spirituel et de sa résurrection avec Christ.
  • que d’après l’ordre du Sauveur, cet acte symbolique est perpétuellement obligatoire et que selon la pratique apostolique, l’admission dans l’Église locale l’implique nécessairement, que l’immersion des croyants doit précéder l’admission dans l’Église locale et la participation à la sainte cène.

Mt. 28:19; Mc. 16:16; Ac. 2:38-41; 8:12, 36-39; 10:47-48; 16:33; 19:3-5; 22:16; Rom. 6:3-4; Gal. 3:27; Col. 2:12; I Pierre 3:21.

X. DE LA CÈNE

Nous croyons :

  • que la cène, instituée par notre Seigneur Jésus-Christ pour commémorer et proclamer Sa mort expiatoire sur la croix, doit être observée dans les églises locales et sous leur contrôle jusqu’à ce qu’Il revienne.
  • que le pain et le fruit de la vigne sont les symboles du corps immolé et du sang versé de notre Sauveur et qu’en y participant, les chrétiens témoignent qu’ils sont un seul corps avec Jésus-Christ.
  • que par cette participation, ils proclament également leur ferme assurance du retour en gloire de leur Seigneur.

Mt. 26:26-28; Mc. 14:22-24; Lc. 22:14-20; Ac. 2:42; I Cor. 10:16-17; 11:23-29.

XI. DU RETOUR DE CHRIST ET DE LA RÉSURRECTION

Nous croyons :

  • que le retour de Jésus-Christ pour enlever son Église est imminent et que le Seigneur, reviendra du ciel comme Il y est monté, c’est-à-dire, corporellement, conformément à la déclaration de l’Écriture.
  • que l’enlèvement de l’Église aura lieu avant le millénium.
  • à la résurrection des morts, tant des justes que des injustes, et au jugement final, où aura lieu la séparation éternelle des bons et méchants, ceux-ci allant à la punition éternelle, et les justes à la vie éternelle.

Dan. 7:13-14; 12:1-3; Mt. 13:49; 24:30-31; Mc. 8:38; Lc. 21:27; Jean 14:3; Ac. 1:11; 24:15; Rom. 2:5; I Cor. 15:12, 20; I Thes. 4:14-17; II Thes. 1:7-10; Tite 2:13; Apoc. 1:7; 20.

XII. DE LA SANCTIFICATION DU DIMANCHE

Nous croyons que, conformément à l’exemple des apôtres et des premiers chrétiens, le premier jour de la semaine doit être considéré comme le jour du Seigneur, en mémoire de la résurrection de Jésus-Christ et qu’en conséquence, nous devons employer le dimanche à l’édification de nos âmes dans nos saintes assemblées et à des œuvres de charité, nous préparant ainsi au repos qui reste pour le peuple de Dieu.

Mt. 28:1; Mc. 16:1; Lc.24:1; Jean 20:1,19,26; Ac. 20:7; I Cor. 16:2; Ap. 1:10.

XIII. LE GOUVERNEMENT CIVIL

Nous croyons que le gouvernement civile est ordonné de Dieu pour les intérêts et le bon ordre de la société, et qu’il faut prier pour les magistrats et les autorités constituées, les honorer et leur obéir dans toutes les choses qui ne sont pas contraires aux enseignements des Saintes Écritures, selon la Parole du Seigneur.

Mt. 17:24, 27; 20:21; Lc. 20:25; Rom. 13:1; I Tim. 2:1-2; Tite 3:1; I Pierre 2:13-17.